Alafia wé

vous souhaite la bienvenue.

 

Réalisation 2019 - Construction d'une latrine

Construction d'un modèle de latrine individuelle (toilettes sèches)

 
Près d’1 milliard de personnes sur terre ne disposent pas de toilettes et sont contraintes de déféquer en plein air, dans les champs, dans les buissons, dans les cours d’eau.
Près de 2 milliards de personnes consomment une eau contaminée par des excréments. (OMS/UNICEF 2017)
Avec l'accès à des toilettes, les filles et les femmes retrouvent leur dignité.
Elles ne sont plus exposées au harcèlement et à des risques d'agressions.
https://youtu.be/ThMZb3lPuR8


 
Depuis que nous venons à Pouda, une des premières demandes a été de disposer de toilettes.





                                                                                                                                                                                     Merci à Jean-Paul de nous avoir aidés à dessiner les plans.
                                                                                                                                                                                                                      


    Cette année, après recherches et réflexions, nous avons proposé un modèle de latrine (toilettes) individuelle.
Avec 3 objectifs :
- que cela ne coûte rien financièrement,
- exclusivement construit avec des matériaux locaux (de la terre, de l'eau et du bois),
- réalisable facilement par chacun.

Un peu de technique ...


Si l’on fait simplement un trou dans le sol, les eaux d’infiltration vont l’envahir pendant la saison des pluies, et les latrines seront impraticables.
Nous avons donc imaginé des latrines "hors-sol" avec deux fosses indépendantes.
N'ayant pas d'eau, il s'agit bien sûr de toilettes sèches. La sciure sera remplacée par de la paille de maïs hachée et de la cendre.

On utilise la première fosse pendant environ une année (temps estimé pour qu'elle se remplisse) puis elle sera fermée par un couvercle.

On utilisera la deuxième pendant que les déchets organiques de la première se transforment en compost.
L’année suivante on pourra vider la première fosse, et utiliser le compost dans les jardins, et ainsi de suite.
..
 

 - Fabrication des briques : de la terre + de l'eau + 4 à 5 jours de séchage






 
- La construction

Le modèle a été localisé à Kawa-bas, village central du canton.
Plusieurs personnes de chaque village sont venues, dont des maçons, afin que chacun puisse s'approprier cette construction.
L'objectif étant que toute personne interessée puisse venir voir la latrine et que les personnes ayant participé puisse les aider dans leur construction.
















 



















 




                                                    Devant, côté "porte".                                                              Derrière : les 2 fosses seront fermées hermétiquement avec des 
                                                                                                                                                  briques qui seront cassées pour vider la fosse
                                                                                                                                                        des déchets organiques compostés.


 
Il ne reste plus qu’à monter les murs et ajouter un toit, ce qu’ils savent très bien faire.
Les murs pourront être faits de briques, mais également de branchage, suivant le souhait de chacun.